Opet et Fiat soupçonnés de fraude sur les émissions polluantes

Le constructeur automobile Opel a été convoqué la semaine dernière par le Ministre allemand des transports. Le but de cette convocation était de faire un point sur des soupçons de manipulation concernant les tests d’émissions polluantes, à l’instar du scandale qui a touché le groupe automobile Volkswagen il y a plusieurs mois. Les dirigeants d’Opel vont donc devoir s’expliquer devant une commission d’enquête sur cet aspect, sachant que si ces soupçons devaient se confirmer alors il s’agirait du deuxième plus grand scandale concernant les émissions polluantes, ce qui serait catastrophique pour le groupe Opel. Il faut également préciser que le groupe Opel n’a pas été le seul à être convoqué par le Ministre allemand des transports, puisque c’est également l’entreprise Fiat qui fait également l’objet de suspicions.

Le secteur automobile : Un placement boursier à éviter pour le moment

Les personnes qui désirent faire du trading en ligne doivent donc grandement se méfier des valeurs issues du monde automobile car il semblerait que Volkswagen ne soit pas la seule entreprise à avoir truqué ses tests concernant les émissions polluantes afin de faire des économies sur la production de ses véhicules. Il faut donc choisir des valeurs d’autres secteurs, moins en proie aux scandales, c’est-à-dire des valeurs plus stables et pérennes. Vous pourrez retrouver ces valeurs boursières sur n’importe quel broker régulé par l’AMF, comme par exemple le broker eToro.

Viacom continue de baisser en bourse

Comme la plupart des entreprises actuellement, Viacom vient de publier ses chiffres concernant le premier trimestre de l’année 2016. Avec un chiffre d’affaires en baisse de 2,5% sur la période, l’entreprise subit de plein fouet les baisses des recettes publicitaires du marché américain mais également son manque d’innovation étant donné que pour le premier trimestre 2016 le groupe, à travers son studio de cinéma Paramount Pictures, n’a sorti aucuns films à succès qui auraient pu l’aider à gagner en croissance.

Le groupe audiovisuel a réalisé un chiffre d’affaires de 3 milliards de dollars, soit une légère baisse comparé au chiffre d’affaires sur la même période en 2015. La principale raison est donc liée à la baisse des revenus publicitaires sur le marché américain, qui ont ainsi baissé de 5% depuis le début d’année, une baisse qui s’ajoute à cette septième baisse trimestrielle consécutive, ce qui dénote que nous sommes face à une véritable tendance négative concernant ce secteur. Cette baisse est d’autant plus inquiétante car pour la première fois les analystes pensaient que le marché allait se redresser, en anticipant une baisse de 3,2% seulement.

Concernant le bénéfice du groupe, Viacom a accusé une perte de 53 millions de dollars en comparaison d’il y a un an pour ressortir à 303 millions de dollars, ce qui équivaut à 76 cents par action. De manière assez prévisible, l’action Viacom a enregistré une perte de 2,22% hier en fin de journée. La période des publications d’entreprises est généralement assez complexe à trader dans la mesure où beaucoup de résultats se croisent et que cela peut avoir des impacts contradictoires sur l’évolution des cours des marchés. Il faut donc faire preuve de prudence si vous êtes encore débutant en trading afin de ne pas faire d’erreur dans ce type de contexte. La prudence s’impose également concernant le choix du courtier qui vous servira d’intermédiaire sur les marchés pour investir. Voici à cet effet quatre brokers en ligne recommandés pour débuter dans de bonnes conditions :
Plus500
ETX
Le courtier en bourse UFX
Markets.com

Les français optimistes quant à l’avenir mais pas prévoyants

Le groupe bancaire HSBC vient de publier une étude intitulée Power of Protection, Aborder l’avenir avec confiance, qui a été réalisée dans 12 pays différents avec un total de plus 1500 personnes. Cette enquête avait pour but de comprendre comment les particuliers voient leur futur et se prémunissent contre les différents risques. Les résultats de l’étude mettent en évidence que les français ont une vision assez positive de leur futur, sans pour autant s’avérer tellement prévoyants quant à l’avenir. En effet, 78% des français interrogés dans le cadre de cette enquête ont affirmé être optimistes vis-à-vis de leur avenir, malgré la situation économique actuelle.

Cependant, 29% des personnes interrogées en France indiquent plutôt vivre au jour le jour. Par ailleurs, la grande majorité des français déclarent s’inquiéter en priorité de la question de la santé, avec des questionnements tels que le vieillissement, les dépenses en médicaments ou encore la dépendance. L’étude d’HSBC fait également ressortir que ce manque de prévoyance de la part des français n’est pas toujours un choix, dans la mesure où plus de la moitié d’entre eux (55%) estiment que les produits d’assurance s’avèrent trop chers pour eux. De plus, seuls 22% des sondés déclarent posséder un produit d’épargne, et près de 60% des personnes qui disposent d’une assurance-vie ne connaissent pas le montant de leur épargne.

Il est pourtant aujourd’hui possible de souscrire des placements à la rentabilité intéressante en vue de préparer sa retraite. Ceci est notamment possible avec les banques en ligne qui sont les établissements bancaires qui proposent les rendements les plus alléchants, mais également les tarifs les plus bas sur le marché de la banque en France. À ce sujet, il peut s’avérer pertinent d’utiliser des comparateurs si vous ne savez pas quelle banque choisir pour ouvrir un compte bancaire ou souscrire un produit d’épargne, afin de pouvoir choisir la meilleure banque en ligne pour vos besoins.